Rendre une maison bois autonome en énergie

Rendre une maison bois autonome en énergie

Une maison autonome est une habitation qui arrive à subvenir à tous ses besoins en énergie sans recourir à une aide extérieure. Il s’agit d’une entité qui produit souvent pour réutiliser ses propres énergies, selon ses nécessités. Ce type de maison est spécial et respectueux de l’environnement. Toutefois, pour rendre son habitat autonome, il convient de s’assurer de l’existence de plusieurs formes d’autonomie.

L’autonomie en chauffage

Pour une maison autonome, l’un des besoins essentiels est celui lié au chauffage. Rendre son habitat indépendant sur le plan énergétique requiert une certaine autonomie en ce qui concerne cet aspect. En effet, le chauffage est un besoin important pour toutes les maisons et il convient de prendre les mesures nécessaires dans ce sens pour avoir un habitat autonome.

Le chauffage : un élément très important

Dans le cadre de la construction d’une maison indépendante en énergie, l’autonomie en chauffage est l’un des éléments les plus importants à prendre en compte. De même, pour rendre son habitat existant autonome, il convient de penser aux travaux à réaliser pour s’assurer une indépendance en ce qui concerne le chauffage. Plusieurs actions peuvent être menées pour garantir l’autonomie en chauffage.

Les travaux nécessaires

Pour la construction d’une nouvelle maison, il est fortement recommandé d’opter pour une habitation passive bioclimatique. Ainsi, de base, vous n’aurez pas besoin de beaucoup d’énergie pour avoir une température normale et cohérente. En ce qui concerne la rénovation de votre maison par contre, vous pouvez réaliser plusieurs travaux. Il s’agira en effet, d’isoler le logement et d’installer un chauffage solaire passif.

Rendre une maison bois autonome en énergie

L’autonomie en électricité

L’électricité est évidemment un besoin quotidien et important pour toutes les maisons. Ainsi, pour avoir une résidence autonome, il faudrait être indépendant vis-à-vis de l’électricité. C’est pour cela que les maisons de ce type produisent généralement leur propre électricité renouvelable afin de pouvoir l’utiliser sans le moindre souci.

Produire sa propre électricité

À l’aide de certains dispositifs spéciaux et adéquats, vous avez la possibilité de produire de l’électricité pour votre maison. La production domestique peut être faite grâce à des installations comme les éoliennes et les panneaux solaires photovoltaïques. Il existe aussi la possibilité d’installer la chaudière à micro-cogénération.

Avec tous ces systèmes disponibles, vous allez pouvoir disposer de l’électricité produite de façon domestique et capable de répondre aux divers besoins.

 

 

Consommer soi-même son électricité produite

Lorsque vous arrivez à produire votre propre énergie, la consommation en électricité ne dépend plus des serveurs. La maison autonome répond à ses besoins en électricité à travers ses propres productions. Toutefois, il convient de consommer cette électricité dans les règles et éviter le gaspillage.

Certains gestes basiques et simples à réaliser vous permettent une utilisation efficiente de l’électricité. Il convient alors de les adopter au quotidien pour pouvoir profiter pleinement de son électricité en toute quiétude. Par ailleurs, il faut préciser que selon le type de système utilisé, un entretien régulier pourra être nécessaire.

L’autonomie en eau

L’eau est un élément fondamental pour l’existence et pour la survie d’une maison. Une habitation autonome fonctionne sans aide extérieure en ce qui concerne la production d’eau. Même si pour certains, cette autonomie n’est que théorique, elle peut quand même être envisagée de diverses manières dans la pratique.

Autonomie en eau : bien relativiser

En France par exemple, la liaison au réseau national en eau est impérative et le fait d’utiliser de l’eau plus qu’il en faut est proscrit. De ce fait, on peut dire que l’autonomie en eau n’est pas forcément évidente pour tous. Toutefois, vous pouvez avoir une autonomie en eau sur certains aspects.

En effet, il est possible de récupérer des eaux de pluie et les traiter pour des besoins tels que la lessive ou l’arrosage des plantes du jardin. Il en est de même pour les autres nécessités comme la vaisselle, le nettoyage du véhicule. Par ailleurs, pour l’eau chaude, il vous suffira par exemple d’utiliser un chauffe-eau solaire thermique ou photovoltaïque.

Les habitudes à adopter

Pour avoir une autonomie en eau, il est important de changer certaines habitudes. Ceci permettra essentiellement d’éviter le gaspillage. Vous pouvez à cet effet commencer par éviter de faire couler l’eau de façon inutile notamment au WC et dans la douche.

En effet, plus de 30 % de la consommation en eau des ménages est liée aux besoins pour les toilettes. Ainsi, grâce à certaines habitudes simples, vous pourrez éviter de surconsommer.

Le recyclage des déchets

Le recyclage des déchets est un problème auquel une maison autonome doit faire face. Pour ce faire, il faudra penser à leur évacuation ou au traitement.

Évacuation des déchets

Pour assurer une bonne autonomie, il convient d’évacuer avec efficacité les déchets organiques. Il est à cet effet important de mettre en place les mécanismes nécessaires pour l’évacuation des eaux usées et des déchets.

Le traitement des déchets

Les eaux usées doivent être traitées par la phytoépuration par exemple. Cette dernière permet de filtrer l’eau, de la traiter et de récupérer l’output. L’eau traitée pourra vous servir pour le jardin, les toilettes, etc.

Séverine Weber