Matériaux biosourcés : quels en sont les enjeux ?

Matériaux biosourcés : quels en sont les enjeux ?

Le secteur du bâtiment ne repose pas que sur l’assemblage ni sur le simple travail de construction. Il est aussi question de ressources nécessaires pour disposer des matériaux. En parlant de ressource, les matériaux biosourcés semblent primer dans le secteur du bâtiment. Cela dit, quels sont leurs enjeux ?

Qu’est-ce qu’un matériau biosourcé ?

Un matériau biosourcé désigne tout d’abord un matériau, mais qui est issu du vivant. Il peut alors s’agir d’une source animale (laine de mouton par exemple) ou d’une source végétale (le bois ou la paille).

Son utilisation participe au stockage du carbone de l’atmosphère et à la préservation des ressources naturelles. Voilà pourquoi la mise en valeur des matériaux biosourcés est très encouragée.

Matériaux biosourcés : quels en sont les enjeux ?

Les enjeux des matériaux biosourcés

D’abord, la question des matériaux biosourcés existe déjà depuis longtemps, même si c’est aujourd’hui qu’on en parle le plus. Les enjeux liés aux matériaux biosourcés sont généralement d’ordre écologique et économique.

Consommer moins de matière première

Les matériaux biosourcés sont très liés à l’économie circulaire qui de son côté prône la bonne gérance des matières premières. Il s’agit entre autres d’optimiser les stocks des flux des matières premières, et de l’énergie pour une utilisation efficiente des ressources disponibles. Les matériaux biosourcés représentent alors une solution afin de ralentir l’épuisement des ressources naturelles et des énergies fossiles.

Le gros travail serait d’amener le secteur du BTP à se tourner totalement ou presque exclusivement dans les matériaux biosourcés pour la construction des bâtiments.

Le rendement énergétique qu’offre le bois

Le bois est un élément qui intervient de plus en plus dans la construction des maisons. Il intervient aussi dans la confection des structures porteuses des panneaux ou des petites menuiseries. Ces éléments représentent des isolants biosourcés qui permettent d’isoler une maison et d’économiser de l’énergie et cela sans compter l’avantage de l’isolation acoustique accrue.

En effet, la fibre du bois est un isolant très efficace. Grâce à elle, une maison a la capacité de contenir de la fraîcheur en été et de garder de la chaleur en hiver. En gros, c’est une excellente solution pour la réduction des coûts des factures.

Une maison plus saine

Les matériaux biosourcés dans une maison lui permettent de mieux résister à la diffusion de la vapeur d’eau. Ce qui signifie que ladite maison a la possibilité de respirer et de lutter contre les moisissures ainsi qu’aux autres problèmes causés par l’humidité.

La performance comparée des matériaux biosourcés aux autres matériaux

La question la plus souvent posée consiste à savoir si les matériaux biosourcés sont plus performants que les autres matériaux. Cependant, chaque matériau possède ses caractéristiques spécifiques. Ce qui différencie les matériaux biosourcés dans leur cas, c’est leur propriété :

·        Ils sont annuellement renouvelables ;

·        Ils représentent des puits de carbone ;

·        Ils possèdent pour la plupart un coût de production faible ;

La porosité de ces matériaux fait d’eux d’excellentes matières de construction.

Quelques matériaux biosourcés intervenant dans la construction

Au nombre des matériaux biosourcés intervenant dans le domaine de la construction, on compte le bois, le chanvre, la paille, le liège.

Les matériaux à base de liège sont faits à base de chêne-liège ou par le recyclage de bouchons. Ils permettent la construction de panneaux ou de rouleaux recyclés. Les matériaux à base de liège ont l’avantage d’avoir une bonne performance thermique, un bon isolant acoustique, une bonne résistance, etc.

La paille est utilisée dans la construction pour la confection des bottes, des panneaux ou d’enduits. Elles sont disponibles en quantité et sont renouvelables. Les bottes par exemple ne nécessitent pas de transformation ni de traitement chimique. La paille est à coût modéré.

Le chanvre quant à lui est un élément végétal qui a une croissance plutôt rapide et qui ne nécessite que peu d’engrais. La partie du chanvre qui est le plus utilisé dans le secteur de la construction constitue sa fibre et sa chènevotte. Ils sont utiles pour créer les produits de construction tels que le mortier, l’enduit, le béton ou la laine de chanvre.

Le chanvre permet de bien réguler l’humidité. Le béton de chanvre détient une bonne stabilité au feu. La laine de chanvre résiste naturellement aux insectes. Une fois utilisé comme matériau, il assure le confort dans une maison et tout particulièrement en été.

Séverine Weber