Les principales différences entre la RT 2012 et la RT 2020

Les principales différences entre la RT 2012 et la RT 2020

Toute nouvelle construction est soumise à une variété de règles. Parmi celles-ci, il y a la réglementation thermique qui régit les performances énergétiques qu’un foyer doit consommer. Auparavant, La RT 2012 a instauré une bonne partie des règles qui portent sur cela. À l’heure actuelle, la RT 2020, son successeur, a apporté quelques changements sur l’aspect énergétique des logements neufs. Pour mieux vous éclairer, il est important de distinguer les réelles différences de ces dispositifs.

Le RT 2012 pour une maison basse consommation

Concernant vos projets de constructions neuves, il est important que ceux-ci soient conformes à la loi. De cette manière, vous pouvez garantir un logement neuf qui réponde aux normes et aux règles en vigueur vis-à-vis de l’immobilier. Parmi les directives qui réglementent le fait de construire un bâtiment, il y a la RT 2012. C’est une réglementation thermique qui vise à indiquer le niveau de performance énergétique d’un foyer.

En effet, la consommation énergétique d’un particulier et d’un professionnel a été fixée par la RT 2012. Ces dispositifs favorisent la construction d’une maison à basse consommation. Elle limite l’énergie maximale qu’un foyer doit consommer. Il faut donc que celle-ci soit nettement moins énergivore. De manière général, l’objectif de ces règles est donc de faire que les bâtiments consomment moins d’énergie.

Le RT 2020 pour une maison positive

A contrario de la RT 2012, la réglementation thermique 2020 favorise la transition vers des meilleures performances énergétiques. Elle permet donc la construction d’une maison à énergie positive. De cette manière, un logement neuf peut produire plus d’énergie qu’il ne consomme. Cela peut par exemple se faire par le biais d’une installation des panneaux solaires photovoltaïques.

Depuis le début de l’année 2020, c’est la RT 2020 qui est applicable pour toutes les constructions neuves. Ainsi, si vous avez le projet de construire un nouveau bâtiment, il est indispensable de se conformer à ces règles. Par ailleurs, tout comme la maison passive, un immobilier positif permet d’économiser de l’énergie.

La RT 2012 n’est plus effective

Remplacée par le RT 2020, la RT 2012 n’est plus effective en ce moment. Les principales raisons de ce changement sont que ces règles ne collent plus avec les besoins actuels. L’utilisation des énergies renouvelables permet en effet de réduire effectivement les factures énergétiques. La RT 2020 est aujourd’hui obligatoire pour les constructions neuves et les rénovations.

La nouvelle réglementation instaure les nouveaux standards d’une construction immobilière en termes de production d’énergie. La construction suivant la RT 2012 est moins onéreuse par rapport à une maison positive. Elle ne requiert pas grand-chose à part la conception d’un bâtiment économe en énergie.

La question des coûts de la RT 2020

Par contre, les directives de la RT 2020 peuvent coûter plus cher dans le cadre d’un projet immobilier. En effet, construire un immeuble suivant ces normes exige des travaux particuliers. Par exemple, vous devez acheter des équipements qui produisent de l’énergie comme le central photovoltaïque. C’est essentiel afin de faire en sorte que la maison puisse répondre elle-même à ses besoins en énergie. Ensuite, les solutions à mettre en place pour cela doivent être bien évaluées, car elles ne sont pas toutes optimales suivant les conditions de votre future construction.

En contrepartie, les coûts seront plus rapidement amortis. Notamment, les compagnies comme EDF sont contraintes de racheter l’électricité solaire à un prix fixe, et cela sur une durée moyenne de 20 ans. En construisant une maison suivant le concept BEPOS, vous produisez plus d’énergie que vous en aviez besoin. De cette manière, vous pouvez vendre le surplus, ce qui vous fera gagner de l’argent.

admin-PToN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.