Construire une maison passive : les règles à respecter

Construire une maison passive : les règles à respecter

Les maisons passives sont des alternatives qui nous permettent de vivre mieux en harmonie avec l’environnement. En effet, celles-ci vont s’assurer au mieux de limiter l’impact de notre quotidien sur la nature en raison de notre usage d’énergie. Les règles suivantes sont à considérer quand vous envisagez de construire une maison passive.

Favoriser les matériaux avec faible empreinte carbone

On parle d’empreinte carbone d’un matériau pour évoquer la quantité indirecte de CO2 que sa fabrication a causé. Les matériaux de nature synthétique sont ceux dont une telle empreinte est la plus élevée, et sont donc à limiter au mieux. Le toit et les menuiseries sont les parties de notre domicile qui contiennent le plus souvent de cela. D’un autre côté, les matériaux d’origine naturelle, comme les briques, ou bien la pierre naturelle.

Pour ce qui est de ces éléments, il va surtout s’agir des parties comme les murs. En termes de faible empreinte carbone, le bois est un des meilleurs recours vers lequel vous tourner. Son transport est essentiellement la partie qui émet le plus de CO2 pour sa production. Ensuite, plus vous utilisez des essences produites près de chez vous, plus c’est une mesure écologique. Il faut quand même bien choisir le bois utilisé, notamment vis-à-vis des performances énergétiques diverses.

Faire une bonne isolation de la maison

Il est important pour une maison passive d’avoir une bonne isolation thermique. De cette manière, elle est apte à utiliser au mieux la quantité de chauffage qu’elle utilise. Pour ce faire, vous devez vous charger de faire cela pour les différentes parties de votre maison. Il faut commencer par le toit, et cette partie est la plus importante. En effet, environ 35% de la chaleur dans la maison peut s’échapper par ce point.

Ensuite, nous avons les éléments que sont les façades, les portes et volets, ainsi que le sol. Vous devez vous assurer que l’isolation de ces zones se fasse dans des conditions bien optimales. Pour ce faire, il ne faut pas hésiter à vous faire assister par un professionnel. Celui-ci est en mesure de vous donner l’aide dont vous avez besoin pour que votre isolation thermique soit des plus optimales. Notamment, il va bien vous guider pour des détails comme le choix des isolants à utiliser.

Utiliser des sources d’énergie écologiques

Un autre aspect des maisons passives est que celles-ci utilisent des sources d’énergie d’origine écologiques. Parmi celles-ci, on peut faire mention des alternatives comme les panneaux solaires et les éoliennes. Utiliser les panneaux solaires est rentable, suivant que vous vous trouvez dans une région suffisamment ensoleillée. Aussi, c’est un recours bien plus courant que pour les éoliennes. Les anciens modèles de celles-ci ne sont pas encore bien optimisés.

Le recyclage de ces éoliennes est ainsi encore un challenge, mais ce problème ne sera pas présent avec les nouveaux modèles. Ensuite, ils ne sont intéressants que si vous décidez de les placer quelque part avec beaucoup de vent. Aussi bien pour l’énergie solaire qu’éolienne, un expert peut faire une étude de faisabilité de ce genre d’initiative.

Recourir aux fenêtres bioclimatiques

Les fenêtres de type bioclimatique sont un recours simple, mais qui vous permet de facilement rendre la maison passive. Celles-ci vont avoir deux actions principales, soit améliorer l’isolation, et générer de la chaleur. Il peut est possible de créer de l’énergie de chauffage en magnifiant la lumière du soleil. Un type spécifique de vitre est utilisé pour faire en sorte d’effectuer cette action.

Ensuite, ce type de fenêtre va aussi éviter que la chaleur ne s’échappe trop facilement des fenêtres. Pour ce faire, il va souvent s’agir d’une fenêtre à double vitrage. Ce type de volets se distingue par la présence d’une fine lame d’air entre les vitres. Cette dernière fait bloc au passage de la chaleur quand elle est réchauffée.

admin-PToN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.